ACCORDS ET DÉGUSTATIONS

Vin et fromage, les bons accords

La France est le pays du vin, certes, mais également du fromage. Les déclinaisons sont infinies, chaque catégorie étant soumise au savoir-faire du producteur. A l’instar du vin, le fromage possède d’ailleurs ses propres appellations d’origine protégée. Il a une importance capitale dans notre patrimoine gastronomique et l’art de vivre à la française. Pourtant, il est souvent soumis à de nombreuses idées reçues concernant les vins idéaux pour l’accompagner. Nous vous éclairons donc sur ce sujet.

Les pâtes pressées cuites

Le comté, le parmesan ou encore le gruyère ont des arômes fruités et subtils qui ne seront soulignés que par un vin blanc. On le choisit expressif et aromatique, dominé par des notes de fleurs et de fruits, avec une jolie fraîcheur pour contrebalancer le salé de ce type de fromage. Un Baron de Lestac blanc par exemple...

Les pâtes molles

L’incontournable reblochon apprécie la vivacité d’un blanc pour équilibrer son gras. Il apportera une pointe de légèreté bienvenue. On le préfère avec une palette aromatique complexe afin d’offrir une toute autre dimension à ce mets. A noter également que les épices le complimentent particulièrement.

Les croûtes lavées

Les fromages tels que le munster sont lavés à l’eau salée durant leur affinage et brossés avant la fermentation de la croûte ce qui leur donne cette couleur orangée caractéristique. Ils ont des saveurs très fortes qui appellent un vin rouge avec de la structure pour arriver à s’imposer. Racée mais sans trop d’acidité, la version rouge de Baron de Lestacil sera idéale avec ces parfums puissants.

Les pâtes persillées

Ici, on aime jouer sur le contraste avec des vins moelleux. Une association de moisissures étudiée en quelque sorte puisque ce type de vin est élaboré à partir de raisins atteints de pourriture noble. Si un rouge s’effacerait ici, un vin doux sera du plus bel effet. Du sucre, donc, mais bien dosé pour ne pas avoir trop d’informations en même temps.

Les croûtes fleuries

Le camembert et le brie possèdent une légère amertume due à leur croûte qui ne s’accorde pas avec du vin blanc. On peut donc imaginer que ces indispensables des plateaux de fromage ont peut-être lancé cette tradition du vin rouge à ce moment du repas. Mais cette coutume viendrait aussi du fait que les rouges d’antan étaient moins tanniques qu’aujourd’hui et se mariaient donc avec plus de fromages. Nos cuvées actuelles de caractère restent toutefois magnifiques en compagnie de ces goûts marqués.

Les fromages de chèvre

Sec ou frais, croûte cendrée ou naturelle, les fromages de chèvre offrent généralement une certaine salinité qui sera joliment équilibrée avec un vin blanc. Il aura aussi l’avantage de sublimer sa finesse sans trop prendre le pas sur ses saveurs délicates. Si vous les préférez plus crémeux et puissants, vous pourrez alors miser sur le rouge, attention cependant à en choisir un avec des tanins fondus.

Les fromages frais

La faisselle ou la mozzarella ont des saveurs très subtiles, un goût de lait bien présent et une certaine acidité. Il vous faudra sélectionner un vin blanc sans trop d’exubérance, gourmand, sec et fruité pour offrir de la complexité.

Pour éviter d’ouvrir plusieurs bouteilles aux côtés de votre plateau de fromages, jouez donc sur des mets qui sauront s’accorder avec une même cuvée, que ce soit un Baron de Lestac blanc ou bien un rouge. Vous avez désormais entre vos mains toutes les connaissances pour offrir un superbe repas à vos convives.

Découvrez nos vins

Retrouvez-nous sur instagram