TERROIRS BORDELAIS

Du Merlot au Petit Verdot,
panorama des cépages rouges de Bordeaux

Bordeaux regorge de cépages de caractère qui, une fois assemblés, offrent des vins uniques à la réputation internationale. Ainsi, Baron de Lestac rouge est issu du Merlot, du cabernet Sauvignon et du Cabernet Franc. Chacun, à sa manière, apporte sa pierre à l’édifice des crus bordelais. Découvrez leurs singularités.

Le charnu du Merlot

Le charnu du Merlot

Il rencontre du succès à Bordeaux, mais pas seulement, puisqu’il est le deuxième cépage rouge le plus planté au monde. Le saviez-vous ? C’est sa couleur bleu-noir qui lui a donné son nom. En effet, elle rappelle fortement le plumage du merle. Roi de la rive droite, dans le Libournais dont il apprécie les sols frais, ce croisement entre le Cabernet Franc et la Madeleine Noire des Charentes délivre des vins rouges flatteurs et charnus. Au nez, ce sont les fruits mûrs qui dominent, entre le pruneau, la cerise et la fraise confiturée. Le tout agrémenté de notes de terre humide et de fleurs. Si le Merlot se révèle puissant au palais, il séduit par ses tanins souples. Avec les années, il acquiert une texture soyeuse et une palette aromatique complexe autour des fruits secs, des champignons et du cuir.

La trame tannique du Cabernet Sauvignon

La trame tannique du Cabernet Sauvignon

Comme son nom l’indique, il provient d’un mariage entre le Cabernet Franc et le Sauvignon Blanc. Apparu à Bordeaux au XVIIIe siècle, il est devenu incontournable grâce à sa capacité à créer des vins de garde qui font montre d’une remarquable finesse. Merveilleux en climat tempéré, il sait s’adapter à plus de chaleur, ce qui lui a permis de s’exporter. Il domine sur la rive gauche, dans le Médoc et les Graves, où les sols graveleux chauds lui permettent d’atteindre une belle maturité. Cassis, fumé, pain grillé, café, épices, cèdre, fougère…ses fragrances sont multiples. Il se révèle tannique et astringent les premières années, d’où son association avec le Merlot. Plus velouté avec le temps, il évolue vers des notes de tabac, de sous-bois et de réglisse en conservant sa fraîcheur.

La structure du Cabernet Franc

La structure du Cabernet Franc

S’il joue souvent un second rôle dans l’assemblage, il n’en reste pas moins essentiel. Le Cabernet franc apporte du fruité et des tanins souples lorsqu’il est minoritaire, structure et finesse quand il est majoritaire. Dans le verre, on retrouve des vins colorés, intenses dans leur jeunesse. Dès les premières inspirations, les fruits rouges se mêlent aux noirs, à la violette, aux épices et au fumé. Mais quand les raisins manquent de maturité, le végétal prend le dessus et donnent cette touche de poivron vert caractéristique. Il peut être souple et fruité comme riche avec des tanins fermes. Son acidité marquée est synonyme d’une remarquable fraîcheur et ses petites baies riches en polyphénols d’une bonne aptitude au vieillissement.

Photo de la floraison

La puissance aromatique du Petit Verdot

Il est un pur produit du Sud-Ouest puisqu’il serait originaire des Pyrénées où on l’appelle d’ailleurs Lambrusquet. Son nom est un hommage à ses petites grappes très serrées qui mettent du temps à mûrir. Il reste donc vert plus longtemps. On aime ses senteurs de cassis, mûre, poivre, menthol et violette. D’abord réservé au Médoc, il est désormais présent dans les Graves où il produit des vins puissants et corsés connus pour leur bouquet complexe épicé et leur potentiel de garde.

La couleur du Malbec

La couleur du Malbec

Natif de Cahors, il représente moins de 2% de la superficie totale bordelaise mais reste apprécié des viticulteurs du Bourgeais et du Blayais. Le Malbec, connu aussi sous le nom de Côt ou Pressac, possède une robe violette profonde tirant sur le noir à nulle autre pareille. Celle-ci laisse place à une palette aromatique entre cassis, myrtille, fleurs, réglisse et menthol. Sa bouche est corsée même si elle peut s’avérer souple et fruitée selon le producteur. Mais on retrouvera toujours ses tanins puissants et son acidité marquée. Sa concentration est idéale pour le vieillissement, période durant laquelle il se décline à travers des touches de truffe, de cuir et de sous-bois.

La richesse de la Carménère

La richesse de la Carménère

Elle était il y a longtemps très répandue dans la région, avant de passer près de la disparition lors de la crise phylloxérique. Discrète, la Carménère revient peu à peu sur le devant de la scène, notamment dans les Graves où elle est surnommée Carbouet. Ses vins denses et structurés oscillent entre fruits noirs et rouges, réglisse, sous-bois et notes herbacées plus proéminentes dans leur jeunesse. Quant au palais, généreux, il est peu acide avec des tanins soyeux.

Découvrez nos vins

Retrouvez-nous sur instagram